fbpx

Exposition ‘El Camino del vino’

Expo Camino del vino

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’exposition montre l’histoire de la calle Ruavieja, aussi bien en tant que rue de référence pour les pèlerins qui passent par Logroño qu’en tant que pierre angulaire pour le développement de la ville grâce à sa production viticole.

À partir du Puente de Piedra, cette rue devait forcément être traversée par les pèlerins qui se dirigeaient vers Saint-Jacques-de-Compostelle qui se voyaient donc obligés de passer au-dessus des espaces de vinification qui se trouvent dans les sous-sols de la ville depuis le Moyen Âge.

Ainsi, cette exposition présente l’histoire d’une rue liée à la fois au Chemin et au vin, un axe de l’hospitalité dont Logroño a toujours fait preuve à l’égard des pèlerins.

L’histoire vinicole de Logroño est née et se cache dans les galeries de la Ruavieja et des alentours, connues sous le nom de calados en espagnol.

C’est pourquoi l’objectif de cette exposition est de mettre en évidence les liens qui unissent la ville de Logroño et le Chemin de Saint-Jacques à travers les activités vinicoles dans deux espaces emblématiques, l’Espacio Lagares et le Calado de San Gregorio, qui sont reliés au Cubo del Revellín et au site archéologique de Valbuena, deux autres endroits très importants de la commune.

Le Calado de San Gregorio est le point de départ de l’exposition ‘El Camino del Vino’ (Le chemin du vin), qui est centrée sur les liens qui unissent le Chemin de Saint-Jacques et le vin et sur leur influence sur l’histoire de la ville.

Ici, l’exposition est divisée en trois parties qui correspondent aux trois étages de la structure. La première partie, intitulée « Le Chemin de Saint-Jacques », est présentée au rez-de-chaussée qui sert à la fois d’espace d’accueil et de point de rencontre d’où est organisée la visite des deux sièges de l’exposition.

Le 1er sous-sol est consacré aux aspects historiques et ethnographiques liés à la calle Ruavieja, la plus ancienne rue de Logroño et la première où furent produits des vins, aussi bien blancs et rosés que rouges.

Enfin, le 2e sous-sol abrite la partie intitulée « La cave », qui présente un des grands attraits de l’exposition : le calado du XVIIe siècle. Une enceinte où l’on peut voir l’évolution des espaces de stockage du vin jusqu’à aujourd’hui et où les visiteurs peuvent en apprendre davantage sur l’utilisation, le rôle et l’évolution des caves, ainsi que sur la transformation des contenants de vin.

La visite se poursuit en face du Calado de San Gregorio, dans l’Espacio Lagares. Dans cette partie de l’exposition, on explique fondamentalement à quoi servaient les restes archéologiques conservés et comment ils étaient utilisés.

Ainsi, au rez-de-chaussée, par où l’on accède à cet espace, sont exposés des restes archéologiques en lien avec la culture du vin (cuves, pressoirs, etc.) Ici, les visiteurs découvrent comment étaient utilisés et à quoi servaient ces restes archéologiques conservés à partir de la réhabilitation du site.

Ce sont de vestiges importants dans la mesure où il s’agit d’un des rares pressoirs du XVIIe siècle qui ont été retrouvés dans le centre historique de la ville.

Pour faire comprendre aux visiteurs à quoi servaient ces structures et comment on y travaillait, l’espace est divisé par thèmes.

Ainsi, le public verra ce qu’est un pressoir et comment cet appareil a évolué depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours ; il découvrira ce qu’est un pressoir rupestre et, pour finir, il connaîtra les utilisations et les fonctions des restes archéologiques qui sont exposés à l’Espacio Lagares (à quoi servaient les trois lacs existants, le type de pressoirs utilisés pour l’obtention du vin, etc.).

Pièces cédées par le Museo Vivanco, Fundación Caja Rioja et Bodegas de Logroño pour l’exposition

Le Museo Vivanco a cédé à la Mairie de Logroño 24 pièces pour l’exposition permanente « El Camino del Vino ». Il s’agit de plusieurs pressoirs en fer et en bois, de boucheuses, de bonbonnes, de dame-jeannes, de pompes, de soufflets, d’entonnoirs, de mesureurs en métal, de tuyaux de transvasement et d’un sulfidoseur, entre autres pièces en métal, en cuivre, en argile ou en osier.

Quant à la Fundación Caja Rioja, elle a donné trois aquarelles et deux maquettes alors que Bodegas de Logroño a cédé les tonneaux qui sont exposés.


Horaire d’hiver (jusqu’au 31 Mars):

Lundi, Mardi et Mecredi : FERMÉ

Jeudi, Vendredi et Samedi : de 10h à 14h et de 16h à 20h

Dimanche : de 10h à 14h

Horaire d’été (jusqu’au 31 Octobre):

Du lundi au dimanche : de 10h à 14h et de 16h à 20h

Tfno: +34 941 277 827