fbpx
Golf de Logroño

Avec le vin, du golf

Partagez sur les médias sociaux

Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest

En Écosse, patrie du golf, on dit que les terrains de golf ont dix-huit trous car c’est le nombre de verres que l’on remplit avec une bouteille de whisky.

On pourrait en dire autant d’un bon vin de la Rioja, où la combinaison du golf et de l’œnotourisme est de plus en plus tentante… même si dans ce cas, le nombre de verres est naturellement plus petit.

Dans le nord de l’Espagne, sans faire de grands déplacements, les amateurs de ce sport ont à leur disposition des bijoux tels que le complexe Izki – Campo de Urturi, conçu par Severiano Ballesteros, les terrains de Cirueña et Sojuela ou encore le complexe de golf de Logroño, situé à côté du parc naturel de La Grajera, lieu où les pèlerins font leurs adieux à la ville sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle.

À d’autres endroits, c’est le paysage de la vigne qui s’empare du relief au bord du green, confirmation et prologue d’une fin de journée qui se terminera de la meilleure façon, avec du vin, des plaisanteries et de la bonne nourriture.

Parce que la gastronomie d’Alava et de La Rioja est élaborée à partir d’un produit local de haute qualité, qui garantit la combinaison parfaite d’une journée de sport avec le plaisir de bien manger.

Si Logroño a été élue « Destination de golf à découvrir » en 2019 par l’International Association of Golf Travel Operators, ce n’est pas pour rien. Suivons donc leur exemple. Certains sont déjà arrivés à la conclusion que si les inventeurs du golf se contentent de whisky, c’est parce qu’ils n’ont pas de bons vins.

 

Dans le nord de l’Espagne, sans faire de grands déplacements, les amateurs de ce sport ont à leur disposition des bijoux tels que le complexe Izki – Campo de Urturi, conçu par Severiano Ballesteros, les terrains de Cirueña et Sojuela ou encore le complexe de golf de Logroño, situé à côté du parc naturel de La Grajera, lieu où les pèlerins font leurs adieux à la ville sur le chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. À d’autres endroits, c’est le paysage de la vigne qui s’empare du relief au bord du green, confirmation et prologue d’une fin de journée qui se terminera de la meilleure façon, avec du vin, des plaisanteries et de la bonne nourriture. Parce que la gastronomie d’Alava et de La Rioja est élaborée à partir d’un produit local de haute qualité, qui garantit la combinaison parfaite d’une journée de sport avec le plaisir de bien manger. Si Logroño a été élue « Destination de golf à découvrir » en 2019 par l’International Association of Golf Travel Operators, ce n’est pas pour rien. Suivons donc leur exemple. Certains sont déjà arrivés à la conclusion que si les inventeurs du golf se contentent de whisky, c’est parce qu’ils n’ont pas de bons vins.

Ce qui vous intéresse

Un demi-siècle après sa mort, nous suivons les traces d’un grand mathématicien nommé Julio Rey Pastor dans les rues de la ville où il est né.
Le site de Monte Cantabria renferme encore de nombreux mystères qui restent à élucider, des pièces du puzzle de l’histoire de Logroño qui oscillent entre mythe et réalité.
Sur la façade d’un mur situé entre las calles Laruel y Bretón de los Herreros, une grande peinture y figure et rend un hommage bien mérité à l’écrivaine et activiste María de la O Lejárraga, l’un des personnages les plus méconnus et les plus fascinants de La Rioja.
Par son histoire, sa nature, sa diversité, son accessibilité et, pourquoi pas par sa taille, Logroño et ses alentours sont la destination idéale pour passer quelques jours en famille.
Comme chaque étape du Chemin de Compostelle digne de ce nom, la capitale de la Rioja possède des églises qui valent une visite. Dans cet article, nous vous proposons une visite dans le centre historique de la ville en passant par ses cinq églises les plus connues.
Déjà avant sa fondation, la capitale de la Rioja était un lieu de passage où l’histoire s’est arrêtée plus d’une fois.