fbpx
Enópolis

Le vin est roi

Partagez sur les médias sociaux

Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest

Imaginons qu’un couple d’amis connaisseurs en vins nous demande des conseils pour réaliser un voyage ou une escapade dans un endroit leur permettant de profiter de leur passion, mais aussi d’activités culturelles de haut niveau, de jolies promenades et même d’une virée shopping. Sans doute penseriez-vous à leur recommander de visiter Bordeaux ou peut-être même Dijon en Bourgogne. Pourquoi pas Sienne et Florence dans la Toscane du Chianti Classico ou même San Gimignano s’ils préfèrent le blanc élaboré avec le raisin Vernaccia. Si le temps n’est pas un problème, il nous viendrait peut-être à l’idée de leur proposer de partir à Napa Valley aux États-Unis, en Australie ou au Chili. Et… Logroño, alors ? En fin de compte, il semblerait que le marquis de Murrieta ait apporté les techniques bordelaises d’élaboration du vin à la Rioja, ce qui nous donne même une excuse historique. De plus, étant donné que c’est le point de rencontre entre le chemin de Saint-Jacques de Compostelle français, le chemin de l’Ebre et le chemin ignatien, la ville a développé un caractère hospitalier, de ceux qui ne s’improvisent pas. Sans aucun doute, la capitale de La Rioja vit l’œnologie à la première personne, de manière quotidienne et naturelle. Mais parfois, les visiteurs qui sont de passage ne s’en rendent pas forcément compte, au-delà de la possibilité de boire un verre de vin d’élevage ou de vin de garde tout en dégustant des pinchos. C’est pourquoi, en ces temps où nous avons redécouvert le besoin de profiter des espaces ouverts et des activités respectueuses de l’environnement, il suffit de se promener dans les alentours pour que la révélation ait lieu : profitez du fait que Google a intégré à ses cartes les voies vertes d’Espagne, ces anciennes voies ferrées désaffectées qui sont aujourd’hui des sentiers pédestres ou cyclables, prenez la Vía del Cortijo, un chemin qui offre non seulement de superbes vues sur l’Èbre ou les montagnes de Cantabrie, mais aussi sur les vignobles qui entourent la ville. Il n’y a pas plus clair : Logroño est une œnopole.

Mais qu’est-ce qu’une œnopole ? Eh bien, beaucoup de choses. De même que les mots composant la phrase « culture du vin » impliquent bien plus qu’une simple dégustation de vins, être une œnopole signifie que Logroño est une ville qui vit par et pour le vin, mais surtout, où ce breuvage devient la colonne vertébrale de l’offre touristique, du patrimoine, de l’enseignement spécialisé en la matière ou encore du défi de devenir une ville intelligente. Par conséquent, devenir une ville viticole consiste à élargir sa vision du secteur vitivinicole traditionnel, très lié à la production agricole et industrielle, et à prendre en compte des éléments sociaux et culturels permettant de dessiner une offre touristique attractive et aussi colorée qu’un rayon de lumière qui se transforme en arc-en-ciel lorsqu’il traverse le cristal fin d’un verre.

 

« Logroño, l’œnopole » est également un projet stratégique qui se concrétisera progressivement à travers de nombreuses actions et activités et qui permettra peu à peu à la ville de se positionner comme destination touristique en lettres capitales et non seulement œnologique. Plus d’un aura été surpris, à un moment ou à un autre, d’entendre des voix parler en anglais, en français ou dans une autre langue à la table voisine ou de l’autre côté du bar… et pas forcément le week-end ou en été. Presque naturellement, Logroño est devenue un attrait de premier ordre pour les touristes espagnols, mais également pour les étrangers, qui souvent, poursuivent leur visite dans d’autres endroits de la Rioja. Une œnopole c’est donc à la fois un aimant et un émetteur. Car depuis sa conception, ce projet tend à être intégrateur, à chercher la collaboration et à créer des synergies avec son environnement pour offrir la meilleure et la plus complète des expériences au visiteur. Et, pourquoi pas, également pour ceux qui décident que Logroño est leur place dans le monde. En effet, on y vit très bien dans cette ville, n’est-ce pas ? 

Ainsi, la prochaine fois que des amis voyageurs ou amateurs de vin ne sauront pas où se rendre, vous saurez certainement quel lieu leur proposer.

Ce qui vous intéresse

Un demi-siècle après sa mort, nous suivons les traces d’un grand mathématicien nommé Julio Rey Pastor dans les rues de la ville où il est né.
Le site de Monte Cantabria renferme encore de nombreux mystères qui restent à élucider, des pièces du puzzle de l’histoire de Logroño qui oscillent entre mythe et réalité.
Sur la façade d’un mur situé entre las calles Laruel y Bretón de los Herreros, une grande peinture y figure et rend un hommage bien mérité à l’écrivaine et activiste María de la O Lejárraga, l’un des personnages les plus méconnus et les plus fascinants de La Rioja.
Par son histoire, sa nature, sa diversité, son accessibilité et, pourquoi pas par sa taille, Logroño et ses alentours sont la destination idéale pour passer quelques jours en famille.
Comme chaque étape du Chemin de Compostelle digne de ce nom, la capitale de la Rioja possède des églises qui valent une visite. Dans cet article, nous vous proposons une visite dans le centre historique de la ville en passant par ses cinq églises les plus connues.
Déjà avant sa fondation, la capitale de la Rioja était un lieu de passage où l’histoire s’est arrêtée plus d’une fois.